L'unité de valorisation énergétique

Les déchets ménagers non recyclables sont valorisés en énergie par incinération à Pontarlier depuis 1989. Gérée par Préval, l’unité de valorisation énergétique est aujourd’hui exploitée par Novergie, filiale de Suez.

La chaudière permet de récupérer la chaleur, sous forme d’eau surchauffée, pour alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire les bâtiments reliés au réseau de chaleur de Pontarlier.

16 personnes œuvrent au quotidien pour assurer le bon fonctionnement du site.




Quelques chiffres

Dans le Haut-Doubs, 98% des déchets ménagers non recyclables sont valorisés sous forme de matières ou d’énergie.

Ainsi chaque année, environ 36 000 tonnes de déchets sont valorisées en énergie par incinération.

La valorisation énergétique des déchets par incinération réduit de 90% le volume des déchets, elle constitue une véritable source d’énergie renouvelable qui permet la préservation des ressources naturelles.

Préval et Novergie sont engagés dans la recherche permanente de l’amélioration des performances du site en termes de production d’énergies renouvelables, le site est d’ailleurs certifié ISO 14 001 depuis 2007.
Mise à jour : janvier 2015

Alimentation du four d’incinération en ordures ménagères à l’aide d’un grappin.
Filtration des fumées d’incinération via des filtres à manches.

Les mâchefers, un matériau pour les chantiers de voiries

Le mâchefer est un sous-produit de la valorisation énergétique par incinération des déchets ménagers. Il se présente sous la forme de granule de couleur grise, mélange de métaux, de verre, de silice, d’alumine, de calcaire, de chaux, de carbone organique et d’eau.

Le recours aux matières minérales secondaires issues du recyclage comme le mâchefer s’inscrit dans une logique de développement durable. Le mâchefer contribue ainsi à la préservation des ressources naturelles.

Zoom sur la valorisation des mâchefers et des métaux qui en sont extraits

A la sortie du four, les mâchefers sont refroidis puis déferraillés grâce à des aimants qui extraient les métaux et séparent les ferreux des non ferreux.

Les ferrailles sont extraites à l’aide d’un overband et les métaux non ferreux sont extraits par une machine à courant de Foucault.

Ainsi plus de 1000 t de métaux sont recyclées chaque année dans des filières appropriées comme la sidérurgie.

 

Les mâchefers résiduels font quant à eux l’objet de plusieurs mois de maturation. Ils sont ensuite analysés avant d’être valorisés en sous-couche routière par une entreprise locale de travaux publics.

Depuis plusieurs années, la totalité des lots de mâchefers produits par l’unité de valorisation énergétique des déchets de Pontarlier sont ainsi valorisés.

Ils sont utilisés sous forme de Scorcan (mâchefers traités au ciment utilisés en remblai de tranchées) ou de Scorive (mâchefers traités au ciment) utilisés en renforcement de chaussées. Ainsi, un camion malaxeur charge les mâchefers dans ses trémies, réalise le mélange avec l’eau et le ciment puis met en œuvre les produits. Ces techniques ont l’avantage d’éviter le bruit, la poussière, les vibrations, les problèmes d’hygrométrie ainsi que les stocks sur chantier et les mouvements d’engins.

Une traçabilité exemplaire de l’utilisation des mâchefers est assurée par un système d’information géographique qui garde en mémoire toutes les caractéristiques et les mouvements des lots. Il consigne sur un plan, le lieu de leur stockage définitif.

Mise à jour : Janvier 2015.

Mesure des rejets de polluants

La valorisation énergétique par incinération est un des secteurs qui a été le plus réglementé ces 20 dernières années. De plus en plus draconiennes, les réglementations visent à protéger notre environnement par la maîtrise des rejets atmosphériques. 2005, fut un véritable tournant dans la vie de la valorisation énergétique par incinération engendrant de nombreux travaux. Ainsi les 2/3 du volume de l’usine sont aujourd’hui consacrés au traitement des fumées. Les rejets atmosphériques font par ailleurs l’objet de nombreux contrôles dont vous pouvez retrouver les mesures en ligne en cliquant ici.

Au-delà des nombreuses mesures qui sont opérées au quotidien sur le process, ou ponctuellement par des organismes agréés, un véritable dispositif de suivi de notre environnement autour du site permet de valider l’efficacité des traitements réalisés.

 

Ainsi , Aair Lichens a été mandatée par PREVAL pour assurer le suivi des retombées dans l’environnement autour de l’usine de Pontarlier. Les lichens véritables éponges qui en l’absence de racines se nourrissent de l’air qu’ils respirent, constituent un bio marqueur efficace qui retient toutes les matières.

Mise à jour : Janvier 2015.

DESIA25, unité de désydratation

L’unité de valorisation énergétique par incinération des ordures ménagères résiduelles de Pontarlier produit chaque année 30 000 MWh de chaleur.

Cette chaleur produite alimente en chauffage l’hôpital et d’autres établissements publics de Pontarlier. Pour optimiser la valorisation de cette chaleur en été, un partenariat a alors été développé avec des agriculteurs qui étaient à la recherche d’une énergie durable et économique. Le partenariat DESIA25 a ainsi permis raccorder l’unité de valorisation énergétique à l‘unité de déshydratation de fourrages. Ainsi l’herbe fraîche est déshydratée avec la chaleur fournie par l’unité de valorisation énergétique et permet la fabrication de granulés secs destinés à l’alimentation des vaches.

Depuis 2013, DESIA25 déshydrate les fourrages provenant d’exploitations du Doubs et du Jura.

En complément des granulés de fourrage, une association avec des scieurs a permis d’enrichir le projet par la production de granulés de bois à partir de sciure. Dans la même logique, ce partenariat permet une meilleure autonomie de ces entreprises dans leur production de granulés.

Norme ISO 14001 qu’est-ce que c’est ?

La norme ISO 14001 qu’est-ce que c’est ?

La norme ISO 14001 est une norme internationale qui définit une organisation afin de maîtriser les impacts d’une activité sur l’environnement. Basée sur le volontariat, cette norme permet à une entreprise de formuler une politique et des objectifs prenant en compte les impacts environnementaux.
Cette norme repose sur un principe d’amélioration continue de la performance environnementale. Elle nécessite de planifier des actions, de les réaliser puis de contrôler ce qui a été fait et de corriger les écarts s’il y en a.

A quoi ça sert ?

La certification ISO 14001 permet :

  • de gagner la confiance des clients, des partenaires et des pouvoirs publics,
  • de rassurer la population et les associations,
  • de maîtriser les coûts en prévenant les incidents,
  • de défendre la profession,
  • d’être reconnu en tant qu’industriel et collectivité respectant l’environnement.

La mise en place de ce système de management environnemental permet de minimiser les impacts de l’activité sur l’environnement, de prévenir les incidents et de fixer un plan d’actions pour améliorer leurs performances environnementales.

 

Mise à jour : Janvier 2015.

Chiffres clés

Tonnages de Déchets Ménagers et Assimilés Incinérés : 2008 – 2013 et capacité d’accueil du four de l’incinérateur

 

La CSS, instance de concertation et de transparence

Depuis 2009, la Commission de Suivi de Site du centre de valorisation des déchets de Pontarlier se réunit chaque année sous la présidence de la Préfecture.

Véritable instance d’échanges, elle regroupe les services de l’Etat (DREAL, DASS), le syndicat Préval Haut-Doubs, les associations et l’exploitant Novergie.

Préval et Novergie sont ainsi amenés à présenter le bilan de l’activité du site ainsi que les projets en cours.

Mise à jour : Janvier 2015.

Gestion des arrêts techniques

L’unité de valorisation énergétique de Pontarlier est arrêtée 2 fois 15 jours pour réaliser des opérations de maintenance nécessaires à son bon fonctionnement. Les déchets sont ainsi compactés en balles hermétiques et étanches et seront déstockées progressivement lors du redémarrage de l’usine et notamment lors des périodes où la quantité de déchets est moins importante.

Cette solution novatrice est une solution qui satisfait les objectifs du Grenelle de l’Environnement en supprimant le réacheminement des déchets vers des sites d’enfouissement. Ainsi, émissions de CO2 évitées et économies de gaz oil, s’ajoutent à la production de 2 600 MWh d’énergie supplémentaires, soit l’équivalent de la consommation en chauffage de près de 350 maisons individuelles.