Papier absorbant, couverts en plastiques, film alimentaire… Beaucoup de produits existent dont la durée de vie n’excède pas quelques minutes. Si nombre d’entre eux nous ont rendu la vie plus facile, force est de constater que le prix à payer n’en vaut peut être pas la chandelle.

Alors, si nous adoptions un nouvel écogeste ? Celui de remplacer tout ce qui est jetable par des produits réutilisables. Cela réduit la quantité de déchets à traiter et ce n’est pas si compliqué.

Le jetable peut toujours rendre service dans certaines situations, comme lorsque l’on est en déplacement, mais à la maison il est tout aussi facile d’utiliser du réutilisable.

Retrouvez, ci-dessous, quelques exemples pour remplacer le tout jetable par du réutilisable (© Consoglobe.com) :

Remplacer le coton démaquillant par des lingettes lavables

Un disque de coton pour chaque oeil, deux autres pour le visage et parfois encore plusieurs autres… La poubelle des Françaises déborde de cotons souillés. On estime entre 1 800 et 2 200 le nombre de cotons qu’une Française consacre chaque année au démaquillage. En outre, le coton est une plante très consommatrice d’eau.

Le coton bio et équitable constitue une alternative plus respectueuse de l’environnement.

Toutefois, il existe aujourd’hui des alternatives toutes simples et très efficaces pour se passer de coton : les lingettes réutilisables. Qu’elles soient en fibre de bambou à utiliser avec votre démaquillant habituel ou en microfibre à utiliser avec de l’eau, elles s’utilisent de nombreuses fois et peuvent être nettoyées en machine à laver, avec le reste du linge.

Remplacer la bouteille d’eau par une gourde

89 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées chaque année dans le monde, soit environ 7 kilos par personne et par an. Sans oublier que l’eau de ces bouteilles parcourt en moyenne 300 km, de son embouteillage au recyclage !

Une alternative très simple : utiliser une gourde. D’autant plus que le choix s’est largement étendu ces dernières années que ce soit en termes de design ou de conception avec des matériaux pour certains écologiques… Il ne faut pas hésiter à s’y mettre !

L’essuie-tout, ne doit pas être utilisé partout pour tout

On a tendance à utiliser le papier essuie-tout au quotidien, pour un oui ou pour un non : une tasse renversée, une vitre à nettoyer ou même pendant les repas pour s’essuyer. Et pourtant : le papier absorbant devrait prendre moins de place dans nos cuisines, il est un déchet dont on peut facilement se passer !

Non recyclable, le papier essuie-tout est surtout facilement remplaçable :

  • par une éponge pour absorber les petits accidents type verre renversé sur la table basse
  • par une serviette à table lavable que l’on réutilisera de nombreuses fois après lavage

Les lingettes jetables, pratiques mais pas irremplaçables

Utiliser une lingette jetable nettoyante, c’est générer un déchet ménager qui pourrait tout à fait être évité en utilisant des produits tout aussi efficaces avec un chiffon, un balai, ou autre.

Non biodégradables, non recyclables, les lingettes jetables augmentent considérablement la quantité de déchets, sans parler de leur coût important et des produits chimiques qu’elles contiennent.

Pour le ménage, autant utiliser des chiffons microfibres qui économisent dans certains cas l’utilisation de produits ménagers, ou des éponges tout ce qu’il y a de plus classique

Les lingettes sont aussi très largement utilisées pour nettoyer les fesses des bébés. En chanvre, en éponge ou encore en coton bio, la version lavable des lingettes est de plus en plus sollicitée par les parents. Pratiques, efficaces et économiques car réutilisables (il faut compter environ 12 euros le lot de 10), elles sont surtout saines et écologiques. Les lingettes lavables pour bébés sont en effet dépourvues de produits chimiques et sont donc non allergisantes.